Guide pour la construction de murs de soutènement

construction mur de soutènement

La construction d’un mur de soutènement aide à retenir le sol et à protéger les fondations de la maison contre les inondations ou l’érosion. Ce type de travaux nécessite une planification minutieuse, ainsi que l’utilisation de matériel adéquat. Si vous avez un projet de renforcer la structure de votre maison en y ajoutant un mur de soutènement, voici ce que vous devez faire.

Les notions de bases à retenir pour la construction d’un mur de soutènement

Le mur de soutènement peut être des murs autoportants parallèles au sol. Son édification requiert l’intervention d’un spécialiste comme l’entreprise de construction HOME ENERGY, basée au Mans. Elle réalise différents travaux de bâtiment tels que la construction de murs de soutènement.

Le matériau utilisé pour constituer le mur peut-être :

  • Dubois : un mur de soutènement en bois est apposé sur une petite charpente autoportante.
  • Du béton : le béton est un matériau solide qui peut être modelé dans différentes formes. Ce matériau a l’avantage de pouvoir être coloré.
  • De la pierre : la pierre est solide, ce qui en fait un matériau idéal pour soutenir une structure.
  • Des briques : la brique est souvent utilisée pour créer des surfaces planes à l’extérieur de la maison.

Types de murs de soutènement

Il existe deux principaux types de murs de soutènement :

Les murs gravitaires de gravité sont des murs de soutènement autoportants qui ne supportent aucune charge. Ils servent à empêcher la terre de s’écrouler au contact de la pluie.

Les murs porteurs sont des murs de soutènement qui supportent le poids d’un terrain. Ils sont construits à partir de matériaux lourds et résistants.

Choix des matériaux pour un mur de soutènement

Au moment de choisir les matériaux de votre mur de soutènement, vous devez privilégier la résistance et la durabilité. Vous devez aussi tenir compte du prix et de la disponibilité des matériaux. Les murs de soutènement sont construits pour durer, vous devez donc éviter d’utiliser des matériaux fragiles qui peuvent facilement être endommagés. Le plus important est de savoir gérer votre budget en fixant une somme prédéfinie dès le départ.

Étapes de la construction d’un mur de soutènement

Avant d’envisager de construire un mur de soutènement autoportant :

  • Assurez-vous que votre terrain soit loin des canalisations souterraines pour ne pas les endommager :
  • Faites en sorte que votre sol soit parfaitement drainé. Pour cela, testez le sol en creusant un trou pour voir si l’eau s’écoule ou s’accumule au fond ;
  • Marquez les dimensions du mur de soutènement. Il doit y avoir au minimum 60 cm de dégagement entre le sol qui se trouve derrière le mur et le bas du mur ;
  • Utilisez un cordeau pour créer une ligne de niveau ;
  • Creusez la terre et ajoutez ensuite du gravier et du sable.

Les finitions

Les finitions dépendront de l’emplacement de votre mur de soutènement :

  • S’il est situé dans une zone très fréquentée, optez pour une finition plus robuste comme le béton ;
  • S’il est construit sur une zone décorative, comme un jardin, envisagez une finition décorative telle que la brique ou la pierre.

Conseils pour l’entretien des murs de soutènement

  • Ne placez pas des plantes à proximité de votre mur de soutènement ;
  • Évitez de placer des meubles ou des équipements lourds contre votre mur de soutènement ;
  • Vérifiez régulièrement l’état de votre sol derrière ;
  • Ratissez régulièrement les feuilles à proximité du mur ;
  • Veillez à ce que le mur soit exempt de débris.