Entreprise de nettoyage : pour aider les personnes atteintes du syndrome de Diogène

Syndrome de diogène

Le syndrome de « Diogène » est un trouble de comportement obsessionnel chez une personne qui a tendance à entasser d’une manière compulsive des objets inutiles dans sa maison. Il est souvent caractérisé par l’incurie et la syllogomanie.

C’est en effet, un comportement assez difficile à accepter, mais surtout à gérer pour les proches de la victime.

Ainsi, pour vous aider à y faire face, nous vous disons tout dans cet article.

En quoi consiste ce trouble ?

On désigne par syndrome de « Diogène », un trouble de comportement se caractérisant par une accumulation compulsive de toutes sortes d’objets en guise de collection. Il est souvent accompagné d’une négligence de l’entretien du logement, voire de l’hygiène personnelle.

On peut dire que cette pathologie est plus ou moins évolutive, car la victime commence au début par entasser tout et rien, et finir par négliger son environnement par une auto-négligence extrême.

Ce syndrome s’observe le plus souvent chez les personnes âgées de plus de 65 ans, qui ont accumulé divers objets sans arriver à les jeter, sur des années sans en prendre véritablement conscience.

Comment est caractérisé généralement un habitat victime de « Diogène » ?

On peut distinguer l’habitat d’une personne atteinte du syndrome de Diogène par les faits ci-après :

  • extrême saleté accompagnée d’une odeur fétide et nauséabonde à cause d’un manque d’hygiène environnementale
  • sols partiellement ou totalement recouverts par les objets accumulés
  • présence de toutes sortes d’objets : papiers, emballages, cartons, magazines, bouteilles, canettes, vêtements usagés, barquettes, bibelots, meubles inutilisables, etc.
  • déchets dans les moindres recoins, toiles d’araignées, poussières et moisissures d’une quantité importante
  • décomposition de nourriture dans diverses pièces (cuisine, salle à manger, salon, chambre à coucher, etc.)

Quels sont les dangers que peut générer cette accumulation compulsive au quotidien ?

  • accès d’urgence pouvant être bloqués en cas d’évacuation d’urgence
  • risques d’incendies élevés avec des objets accumulés qui sont particulièrement inflammables
  • augmentation des risques liés à la santé, par la présence d’éléments pathogènes
  • diminution, voire absence d’habitude hygiénique, à cause de l’incapacité de la victime à réaliser des tâches de base
  • isolement social à long terme

Comment venir en aide aux victimes de ce syndrome de Diogène ?

Avant toute chose, il est important d’établir une relation de confiance avec la victime, afin de l’amener à accepter facilement toute intervention.

En effet, pour mettre fin à ce trouble, il est parfois nécessaire d’hospitaliser la personne concernée afin qu’elle puisse bénéficier de la prise en charge nécessaire à la pathologie.

Par ailleurs, il est clair qu’à partir du moment où des éléments peuvent mettre en danger la victime ainsi que son entourage, il est conseillé d’avertir les services concernés (autorités médicales, voire judiciaires et administratives).

En outre, il est souvent recommandé de faire appel aux services d’une entreprise de nettoyage spécialisée, afin de remettre en état le logement de la victime. Cela par un service de nettoyage, de débarras, mais surtout de désinfection du lieu.

Quelles sont les étapes à suivre pour un nettoyage Diogène ?

Il est important de suivre les étapes ci-dessous pour la décontamination efficace d’un logement victime du syndrome de Diogène :

La phase de tri et le débarras des encombrants :

Il s’agit de la phase essentielle du nettoyage Diogène, qui consiste à identifier et à trier les effets de la victime. Ceci dit, garder et classer les documents importants (papiers administratifs, objets de valeur, etc.), et se débarrasser des effets qui ne servent plus à grand-chose (encombrants).

La remise en état du logement :

Ici, il est vivement conseillé d’utiliser des machines performantes, et qui soient parfaitement adaptées à un nettoyage profond de la maison, pour la remise en état des sols, des murs, ainsi que de toutes les autres surfaces. Ces machines devraient être de type : monobrosse, injecteur-extracteur, aspirateur à eau et à air.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*