Hypoxie : quels risques en cas de complication ?

Hypoxie : quels risques en cas de complication ?

Hypoxie, vous en avez peut-être déjà entendu parler, sans savoir ce que c’est exactement. Sachez désormais qu’il s’agit d’un terme médical pour désigner un manque ou une diminution de taux d’oxygène dans le sang. Et au niveau des cellules. Cette affection nécessite une prise en charge adéquate pour éviter la survenue de complications. Quels sont ses causes et ses symptômes ? Quels sont les risques de complication ? Explications !

Quelles sont les causes de l’hypoxie ?

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de l’hypoxie. D’ailleurs, ce trouble peut être localisé, l’on parle alors de l’hypoxie :

Cérébrale : diminution d’apport en oxygène au niveau du cerveau ;

– Foetale : manque d’oxygène chez un fœtus ;

– Anémique : correspond à une diminution du taux de globules rouges dans le sang ;

– D’origine circulatoire : un problème de débit sanguin ;

– Hypoxémique : baisse de la pression de l’oxygène dans le sang ;

– Cytotoxique : grâce à une modification des enzymes respiratoires, les tissus ne seront pas capables d’utiliser l’oxygène mis à disposition.

L’hypoxie peut être également causée par :

une hypoventilation ;

– une intoxication au monoxyde de carbone ;

– certains poisons comme le cyanure ;

– des séjours en altitude ;

– un empoisonnement ou un accident de décompression ;

– une hémorragie ou un choc : le corps perdra du sang et donc de l’oxygène qu’il contient.

Quels sont les symptômes de l’hypoxie ?

Les symptômes de cette affection sont souvent évidents. Certains sont à connaître et à reconnaître immédiatement :

– Nausées ;

– Maux de tête ;

– Hyperventilation (le corps du patient tente de restocker de l’oxygène) ;

– Tachycardie (pouvant se conclure par un arrêt cardiaque) ;

– Troubles du comportement, euphorie, désorientation ;

– Cyanose : la peau du cou, des doigts, passe du blanc/rose à une couleur bleutée. Ce signe est souvent celui à remarquer en premier lieu.

Bon à savoir : le phénomène d’hypoxie peut survenir chez de nombreuses personnes. Néanmoins, les spécialistes ont identifié certains facteurs de risque. Ce risque est plus important, en particulier chez :

– les personnes asthmatiques ;

– les personnes présentant un risque d’anémie, comme les femmes enceintes, les femmes allaitantes et les personnes âgées ;

– les patients hypertendus présentant un risque d’AVC ;

– les plongeurs ;

– les fumeurs.

Hypoxie : quels sont les risques possibles

Étant donné l’importance de l’oxygène pour le bon fonctionnement de l’organisme, une hypoxie peut être dangereuse pour la personne qui en souffre. Il existe plusieurs stades d’hypoxie. Faute d’agir rapidement, une hypoxie peut entraîner des complications telles que :

– un cyanose, qui se manifeste par une coloration anormale bleutée de la peau et des muqueuses. Ce symptôme témoigne de l’altération du sang dans l’organisme ;

– des problèmes neurologiques qui peuvent notamment entraîner des troubles de la mémoire ;

Dans les cas les plus graves, l’hypoxie peut se transformer en une anoxie. Cette dernière désigne l’absence d’oxygène au niveau des tissus de l’organisme. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ce trouble, qui peut lui-même toucher un ou plusieurs tissus, voire l’ensemble des organes. À ce stade, l’organisme est exposé des complications graves telles que :

– un accident vasculaire cérébral (AVC) ;

– une insuffisance cardiaque ;

– des lésions cérébrales irréversibles ;

– un coma ;

– la mort.
En résumé, l’anoxie est potentiellement mortelle. Elle constitue donc une urgence médicale absolue pour sauver des vies ou limiter les conséquences et séquelles éventuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*