L’importance du massage post-natal

L'importance du massage post-natal

Parmi les thérapies post-partum, s’identifie le massage. Longtemps appliqué de par le monde, le massage post-natal semble être une pratique hautement bénéfique pour la jeune mère. Cette thérapie et ses bienfaits sur la santé de la nouvelle maman et de son bébé sont méconnus par la majorité. Voyons l’importance du massage post-natal.

La cicatrisation des muscles abdominaux

Bon nombre font l’erreur d’éviter le ventre lors de la massothérapie post-natale. En effet, durant la grossesse et l’accouchement, les muscles abdominaux connaissent d’énormes changements. Ces muscles perdent beaucoup en capacité fonctionnelle. Le massage post-natal vient donc les aider à regagner en capacité fonctionnelle comme avant l’accouchement.

En quelques mots, le massage abdominal post-natal permet de réhabiliter les muscles abdominaux en les :

·         vascularisant ;

·         tonifiant ;

·         Cicatrisant.

Tous ces rendements sont assurés tout en s’assurant de l’absence d’empêchement myofascial susceptible d’entraver une récupération optimale. La région la plus concernée par une grossesse et un accouchement est le ventre. Le massage ventral permet de restaurer les capacités fonctionnelles de cette région.

La rééducation de la diastase

La quasi-totalité des femmes connaît une séparation des muscles ou une diastase des grands droits. Ce constat se fait sur généralement toutes les femmes ayant accouché. Dans ce cas, la massothérapie post-natale intervient pour la correction de cette déformation. 

En effet, le massage abdominal engendre une résorption rapide et complète de la diastase abdominale chez les femmes après l’accouchement. Par ailleurs, la massothérapie dans ce cas, est généralement associée à des séances de physiothérapie et de kinésiologie.

Le soulagement des événements indésirables post-césariens

La cicatrisation des tissus suite à une césarienne laisse généralement des événements indésirables. Après la cicatrisation des tissus, il peut survenir des douleurs de l’abdomen, du bassin de l’aine, du dos, etc. Certaines femmes ressentent une sensation de bosses, de rigidité ou de tiraillements autour de la zone cicatrisée. 

Le bas ventre quant à lui peut être le foyer de fourmillements, de picotements ou de brûlures. Le massage ventral permet de soulager ces symptômes tout en procurant plein d’autres bienfaits. En fait, les objectifs du massage abdominal ici sont :

·         la vascularisation des tissus ;

·         la dissimulation de la cicatrice ;

·         la réduction des accumulations des tissus cicatriciels ; etc.

Le massage ventral intervient généralement 4 à 6 semaines après la césarienne. Elle permet en gros à l’abdomen de regagner ses fonctions après l’intervention.

Les avantages indirects sur le nouveau-né

Le nouveau-né tire évidemment profit du massage post-natal que subit sa mère. Même étant indirects, ces bienfaits sont néanmoins notoires.

La régulation hormonale

Le système endocrinien de la femme est en plein rééquilibrage après l’accouchement. La massothérapie post-natale a un effet positif indirect sur la sécrétion neurohormonale. Le massage participe en effet à la réduction des hormones du stress telles que le cortisol et l’adrénaline. Sécrétées en grande quantité, elles peuvent soumettre la jeune mère aux risques de dépression ou de troubles de sommeil.

Elles peuvent également engendrer la diminution de la production du lait maternel et l’attachement de la mère à son bébé. La massothérapie corrige ce déséquilibre en augmentant la sécrétion des hormones du bonheur (sérotonine, ocytocine et les endorphines).

La facilitation de l’allaitement

La massothérapie permet d’éviter le blocage des canaux et de mastite en dégageant les tissus de la région thoracique. La thérapie consiste à l’adaptation de positions sur la table grâce à des coussins pour le confort de la femme. Le but est d’éviter la compression des canaux lactifères.

L’amélioration de la posture

L’accouchement engendre généralement des habitudes posturales « posture de mom » peu bénéfiques pour le confort de la jeune mère. Ces habitudes peuvent être à l’origine de douleurs musculo-squelettiques. La massothérapie intervient pour aider à relâcher les tensions engendrées par cette habitude posturale.

Lorsqu’elle est bien pratiquée par un professionnel comme EM’STHEK, la massothérapie permet de rétablir un meilleur alignement de la posture. Elle aide également à prévenir d’éventuels problèmes engendrés par les exigences physiques de la maternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*