Zoom sur les médicaments sans ordonnance

vente de médicaments

La commercialisation de médicaments est réglementée par de nombreuses législations. Néanmoins, en pharmacie, il existe certains médicaments qu’il est possible d’acheter sans ordonnance. Ils sont surtout utilisés pour soigner les maladies simples comme le rhume et les maux de tête passagers. Toutefois, malgré le fait que ces médicaments n’aient pas besoin d’ordonnance, ils doivent faire l’objet d’une attention toute particulière. De ce fait, il est essentiel de connaître leur mode d’utilisation ou de demander l’avis d’un médecin ou d’un pharmacien.

Pourquoi certains médicaments sont en libre d’accès ?

Les médicaments en vente libre dans les pharmacies sont ceux qui présentent des caractéristiques spécifiques, concernant la posologie, le mode de fonctionnement et la durée du traitement. Les médicaments ne présentant pas de contre-indications importantes sont habituellement ceux qui peuvent être vendus sans ordonnance.

Par ailleurs, seuls les médicaments destinés aux patients adultes sont en vente libre. En effet, en dépit des notices claires, l’automédication est déconseillée pour les enfants à cause de leur fragilité. Le niveau de sécurité de la prise des médicaments est dans ce cas, insuffisant pour éviter les risques que cela représente.

Quelles sont les catégories de médicaments libres d’accès ?

Dans les pharmacies, les médicaments en vente libre sont habituellement ceux destinés à des soins quotidiens.

Les anti-inflammatoires

Les médicaments anti-inflammatoires restent les plus achetés sans ordonnance. Ils rassemblent plusieurs produits. Si la posologie et la prise des médicaments sont relativement faciles, il reste indispensable et prudent de bien connaître les cadres de l’utilisation de ces produits, ainsi que les effets indésirables.

À titre d’exemple, l’Ibuprofène est ses dérivés sont des médicaments utilisés pour soigner certains maux. Cependant, ils sont déconseillés en cas de présence d’inflammations, car en masquant la douleur, ils ne permettent pas de les détecter. Elles peuvent alors s’aggraver sans que le patient ne le remarque.

Les inducteurs enzymatiques

Certains médicaments contiennent des inducteurs enzymatiques, substances qui luttent contre la déprime et les troubles du sommeil. Ils sont également en vente libre, mais leur utilisation doit se faire avec prudence. Les inducteurs enzymatiques peuvent interférer avec le mode de fonctionnement de certains médicaments et ainsi causer des problèmes. De ce fait, il est important de bien lire la notice d’utilisation avant d’en prendre, mais aussi de demander à votre pharmacien.

Les médicaments anti-acides

Destinés à soigner les maux d’estomac, les remontées acides, la catégorie des médicaments anti-acides sont également disponibles sans ordonnance. Cependant, leurs prises doivent respecter une condition précise. Ainsi, il est important de les prendre à distance des repas, et surtout d’autres médicaments pour éviter une interaction non désirée.

Comment assurer la sécurité lors d’une automédication ?

L’automédication est déconseillée pour de nombreuses raisons. Ainsi, pour acheter ou prendre des médicaments vendus sans ordonnance, il est important de respecter certaines règles.

Le choix du médicament

Le premier réflexe consiste à bien choisir le médicament qui convient à votre maladie. Pour cela, il faut tenir compte des composants, de la posologie et de la durée du traitement. Dans ce cas, il est possible de demander conseil au pharmacien.

Le respect de la posologie

Le respect de la posologie est important lors d’un traitement, en particulier en automédication. Ainsi, en cas d’oublie ou de maux particulièrement sévères, il est déconseillé de doubler la dose.

Les interactions médicamenteuses

Il est question d’interaction médicamenteuse lorsqu’un patient prend plusieurs médicaments en une prise. Si chaque médicament possède un mode de fonctionnement qui lui est spécifique, il cause inévitablement des effets indésirables qu’il est essentiel de connaître. En cas de prise de plusieurs médicaments, ces effets peuvent représenter un véritable danger pour le patient.

La date limite de l’utilisation

Outre la date de péremption, chaque médicament dispose aussi d’une durée de traitement. Ainsi, lorsque cette durée est atteinte et que l’état ne s’améliore pas, il est conseillé d’arrêter le traitement en automédication et de consulter rapidement un médecin en lui indiquant le traitement suivi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*