Comment faire une réanimation cardiaque avec un insufflateur manuel ?

reanimation cardiaque

Chaque année, des milliers de personnes meurent suite à un arrêt cardiaque. L’origine peut être une maladie (infarctus du myocarde), un accident, une hémorragie, une noyade, une intoxication ou une obstruction des voies respiratoires. Or, il est tout à fait possible de sauver la victime si quelqu’un intervient à temps et réagit efficacement. De plus, chaque minute perdue peut réduire de 10 % la chance de survie de la victime. Au bout d’une dizaine de minutes, l’arrêt cardiaque sera fatal. C’est pourquoi, il est indispensable d’intervenir le plus tôt possible en attendant l’arrivée de l’ambulance. En l’absence d’un défibrillateur, qui est d’ailleurs plus ou moins complexe à utiliser, il faut procéder au MCE ou se servir d’un insufflateur. Comment utiliser cet appareil ? Et surtout comment faire une réanimation cardiaque avec un BAVU ?

À quoi sert un insufflateur manuel ?

Un insufflateur manuel ou BAVU est un appareil médical utilisé en cas d’arrêt cardiorespiratoire. Il sert à insuffler de l’oxygène par pression afin de désobstruer les voies respiratoires. On le trouve généralement dans les ambulances, les hôpitaux et les services d’urgence. Cet appareil est plus facile à utiliser qu’un défibrillateur et est plus efficace que le bouche à bouche. Les chances de survie sont plus grandes, à condition d’intervenir à temps. Un insufflateur manuel est composé de :

  • un masque facial étanche qui se place sur la bouche de la victime. Bien qu’il existe différentes tailles de masque (pour nouveau-né, enfant, adulte, etc.), la forme est bien adaptée à la bouche pour éviter que l’air ne s’échappe ;
  • un ballon intérieur qui est en silicone souple ou en caoutchouc. C’est la partie qui comprime l’air chaque fois que l’ambulancier, l’infirmier ou le sauveteur fait une compression ;
  • une valve unidirectionnelle qui est la partie essentielle de l’appareil. En effet, c’est celle-ci qui sépare le conduit de l’air expiré et celui de l’air inspiré ;
  • un ballon réservoir qui permet de stocker l’oxygène et d’augmenter la concentration ;
  • un tubulure qui ressemble à un tube lunette 02 et qui est relié à un ballon de source d’oxygène.

Contrairement à un bouche à bouche, le BAVU présente moins de risques de contamination puisqu’il est généralement accompagné d’un filtre antibactérien. La plupart des insufflateurs sont conçus avec du silicone afin de réduire les risques liés au problème d’allergie. Les modèles pour enfants sont munis d’une valve de suppression permettant d’éviter l’écoulement excessif de gaz.

Comment faire une réanimation cardiaque avec un BAVU ?

Une réanimation cardiaque avec un insufflateur manuel doit se faire à deux. Cependant, il n’est pas indispensable d’utiliser cet appareil si la victime n’ a pas les voies respiratoires obstruées. Avant de procéder, il faut desserrer la ceinture, le col ou la cravate. La victime doit également être couchée sur le dos et sa tête basculée en arrière de telle sorte que le menton soit tiré vers l’avant. Il faut aussi vérifier si celle-ci porte un dentier et l’enlever. L’une des deux personnes doit se pencher sur la victime et maintenir correctement d’une main le masque sur son nez et sa bouche. Avec son autre main, il va faire des pressions à rythme régulier sur l’appareil. Entre chaque insufflation, l’autre personne doit faire 15 compressions thoraciques. Si l’insufflation n’est pas réalisée par des secouristes ou des urgentistes, l’opération doit être effectuée par une personne ayant suivi une formation en premier secours.

Il existe également des modèles automatiques et semi-automatiques, mais qui sont cependant réservés aux professionnels. En effet, dans certains cas, le ballon autoremplisseur à valve unidirectionnelle peut servir pour faire passer des médicaments en poudre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*