Plancher en verre : types, caractéristiques et normes d’installation

plancher verre

Certains matériaux de revêtement de sol sont moins courants que d’autres C’est le cas du plancher en verre. Il équipe en général les bâtiments à usage spécifique comme les musées. De nos jours, il est possible de l’adopter, même pour une maison individuelle. À part le fait que c’est un revêtement unique et design, le plancher en verre apporte également de la lumière dans un intérieur. Cela représente une solution particulièrement intéressante pour des projets comme l’aménagement de combles ou le changement de revêtement du sol. Toutefois, la pose de ce type de revêtement doit respecter des normes précises et doit être réalisée par une entreprise spécialisée.

Plancher en verre, de quoi s’agit-il ?

Le plancher ou dalle en verre est un revêtement de sol habituellement utilisé dans les bâtiments publics, mais qui gagne en popularité auprès des particuliers. En effet, il séduit surtout par son design et l’originalité qu’il apporte dans la maison.

Par ailleurs, grâce à un procédé de conception spécifique, le plancher de verre est solide. Cela permet de l’adopter pour tous les types d’ouvrages. De même, opter pour ce matériau permet de bénéficier d’une esthétique unique et inimitable dans la maison, tout en améliorant la luminosité d’un intérieur.

Le plancher de verre est résistant et il est également renforcé par des supports en acier ou en bois. De même, pour s’assurer que l’installation soit robuste, il est essentiel de la confier à une entreprise spécialisée dans ce type de travaux, comme BELANGER à Artannes-sur-Thouet.

Quels sont les critères pour choisir un plancher de verre ?

Il existe plusieurs types de planchers de verre. Pour faire le bon choix, il est indispensable de considérer certains points essentiels :

Le choix des dimensions de la dalle de verre

Il est nécessaire de bien choisir les dimensions du plancher en verre. Cependant, cela nécessite de tenir compte de plusieurs éléments. Les dimensions de l’ouvrage doivent respecter une norme bien précise. Il s’agit de la largeur d’appui qui doit faire 1.5 fois celle de l’épaisseur du verre. La surface du plancher en verre doit se faire en fonction de l’usage du plancher. Dans ce cas, l’intervention d’un professionnel permet de définir la configuration du support selon la surface à utiliser.

L’épaisseur du matériau

Étant donné que le verre est l’élément principal de ce revêtement, il est essentiel de porter une attention particulière à son choix.L’épaisseur varie selon l’usage de l’élément. Pour un modèle standard, elle est de 25 à 35 mm (verre triple couche feuilleté trempé). Une plaque de 8 mm permet aussi de protéger l’ensemble de la surface du plancher.

Le poids de l’ouvrage

Le poids du verre doit respecter la norme CSTB. En effet, à cause de sa structure en 3 couches de vitrage, le plancher de verre peut être particulièrement lourd. C’est un point essentiel à prendre en compte afin de garantir la stabilité et la résistance de l’ouvrage. Ainsi, une dalle en verre de 29 mm d’épaisseur pèse en général 75 kg. Ce poids est à l’origine de nombreuses contraintes en particulier lors de l’installation. Par conséquent, afin d’éviter l’utilisation d’engin de levage, ce qui peut poser problème lors des travaux de rénovation intérieure, il est important de limiter le poids du matériau à 110 kg. Cela correspond à une surface de 1.5 m².

Le cadre doit supporter le plancher des 4 côtés. Pour le matériau, il est impératif d’opter pour des matériaux résistant à la corrosion : l’acier traité et le bois. L’épaisseur minimale pour supporter le poids est de 5 mm, mais il peut varier selon les besoins.

Par ailleurs, ce type de revêtement est aussi apprécié pour son côté esthétique. En effet, il peut être décliné à l’infini. Cela doit se faire en choisissant parmi ces options de personnalisations :

    • Les matériaux de support ;
    • La couleur et le motif du verre ;
    • Les options d’éclairage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*